De couche en couche


 

Laissez moi vous conter une histoire…. de couche.

La semaine dernière, je me couche en chien de fusil en ruminant. Mais finalement je me relève et couche ma rage sur le papier plutôt que de faire exploser la couche d'ozone.

Pourquoi suis-je si énervée ? Tenez vous bien !

Alors que je suis encore en couche, mon beau frère en pensant faire de l'humour, en remet une couche sur mes anciennes histoires de cœur. Il serait prêt à me faire passer pour une Marie couche toi là juste pour amuser la galerie. Et devant celui qui partage ma couche, en plus ! Il n'y a pas à dire, il en tient une couche celui-là ! Je suis hors de moi. Pas question que je le couche sur mon testament. Surtout avec son nom à coucher dehors.
Heureusement je suis subitement tirée de mes ruminations par mon petit ange qui a besoin que je lui change sa couche. Le voir beau comme un dieu dans son body change ma couche met une couche de tendresse sur mon humeur. Et je me couche apaisée.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés